Réussir en licence

Savoir rebondir, se réorienter

Publication : 2 juin 2022

De nombreux étudiants de 1re année sont amenés à changer de filière ou à quitter l’université pour un BTS, une école… S’il est possible de se réorienter dès la fin du 1er semestre, il y a des modalités à respecter pour postuler et être admis en formation.

Avant de changer, posez-vous les bonnes questions

Dans un premier temps, essayez de comprendre ce qui vous plait ou non dans votre formation. Qu’est-ce qui vous rebute :  est-ce le format et le rythme des cours ? La méthode de travail très différente du lycée et l’autonomie demandée aux étudiants ? Le contenu des cours et l’approche des disciplines, plus théorique que pratique ? Ou bien un manque d’intérêt pour le cursus ?

Posez-vous les bonnes questions : "Qu’est-ce qui n’a pas marché au 1er semestre ?", "Ai-je besoin d’être davantage encadré ?" Cela vous permettra de prendre du recul et d’identifier une formation qui correspond mieux à votre projet professionnel : licence, BTS, BUT, école post-bac…

Demandez des conseils

Renseignez-vous auprès de votre établissement. Certains organisent des cours de remise à niveau ou des aides à la recherche de stage. L'équipe pédagogique pourra vous accompagner. Toutes les universités proposent de la documentation et des rendez-vous individuels avec des PsyEN (psychologues de l'éducation nationale) au SCUIO de l’université, sans oublier les CIO du secteur.

À noter : si vous décidez de changer de voie, sachez qu'il sera plus facile de se réorienter si vous avez réussi à vous accrocher et à obtenir la moyenne au semestre 1, voire la L1 en intégralité.

Passer d’une licence à une autre : c’est possible

Il est possible, généralement, d’intégrer une autre filière au sein de votre université : les parcours de formation favorisent une spécialisation progressive, en proposant des cursus pluridisciplinaires et des semestres communs entre plusieurs disciplines avant le choix d’une seule.

Cependant, les domaines doivent être proches : un étudiant pourra passer facilement d'histoire à géographie, de mathématiques à sciences physiques, etc. Selon l’établissement, ce changement est possible en cours d’année, à la fin du 1er semestre.

En revanche, si vous postulez dans une licence d’un domaine éloigné, on vous demandera un niveau suffisant et vous devrez généralement recommencer en L1. Idem pour les cursus sélectifs, comme les premières années des Écoles universitaires de management (ex IAE).

Rejoindre un autre cursus post-bac : BTS, BUT, école post-bac

Si vous sentez que le système universitaire n’est pas ce qui vous convient, il est aussi possible d’intégrer une filière courte, en vue de décrocher en deux ans un BTS (Brevet de technicien supérieur) ou en trois ans un BUT (Bachelor universitaire de technologie, diplôme qui remplace le DUT). Ces deux types de cursus sont sélectifs.

Selon les sections et les équivalences mises en place par les établissements, la réorientation peut s'effectuer soit après un 1er semestre validé, soit après une L1 validée dans son intégralité. L’entrée se fera en 1re ou 2e année, au cas par cas.

Des passerelles existent aussi avec les écoles post-bac, en 3 ou 5 ans (école de management, de communication, d’ingénierie, etc.), qui recrutent sur concours / dossier.

Certaines proposent des rentrées en cours d’année (janvier ou février), après un semestre validé. Renseignez-vous sur les modalités d’admission, le coût des inscriptions et les débouchés.

Parcoursup : quand et comment ?

Pour changer de voie et intégrer un nouveau cursus en 1re année, il faudra déposer sa candidature sur Parcoursup. Vous devrez présenter un dossier complet ainsi qu’une attestation ou fiche de suivi détaillant votre projet de réorientation.

Ne perdez pas de temps : renseignez-vous sur la date de dépôt des dossiers, et préparez au plus tôt un relevé de notes du bac et une lettre de motivation afin d’appuyer votre demande. Un certificat d’assiduité aux cours du 1er semestre est souvent exigé.

Les commissions rendent leur avis en janvier, avant le début du 2e semestre. Si les critères d’admission varient d’une discipline à l’autre, celles qui sont le plus demandées sont plus sélectives.

Ce qui fait la différence ? La qualité du dossier de terminale compte beaucoup, ainsi que les résultats au 1er semestre de L1.

L’alternance, pourquoi pas ?

Il n’est pas toujours nécessaire d’attendre un an pour se réorienter : des formations en alternance, et notamment en apprentissage, sont accessibles en cours d'année (BTS, école post-bac…).

Vous pouvez repérer les centres de formation sur notre site ou sur le site de Parcoursup et les contacter directement, pour en savoir plus sur les formations proposées et les conditions d’intégration. Ils vous donneront alors des contacts vous permettant de trouver une entreprise qui vous accueillera le temps de l’alternance.

L’avantage de ce choix de réorientation : vous former, tout en en acquérant une expérience professionnelle et en touchant une indemnité (pourcentage du SMIC).

Les conseils de Catherine THUET, psychologue de l’Éducation nationale au Centre d’Information et d’Orientation de l’université de Metz

"Mieux vaut réagir dès que l’on se sent en difficultés. Que cela soit au bout de 15 jours à l’université ou bien après les résultats des premiers partiels, lorsque les notes ne suivent pas malgré un travail conséquent…

Quoi faire ? En premier lieu, ne pas hésiter à en parler avec ses enseignants, qui sont à l’écoute de leurs étudiants et peuvent apporter leur avis : s’accrocher et poursuivre la licence en bénéficiant des modules de soutien ? Ou bien entamer un projet de réorientation ?

Dans chaque université les étudiants peuvent se rendre au service d’orientation et d’insertion professionnelle en vue de se renseigner sur les cursus possibles dans l’académie, par exemple les classes à rentrée différée.

Il existe ainsi des BTS en 18 mois, publics, que l’on peut intégrer à partir du 2e semestre de la L1, à condition de s’y inscrire en tout début d’année civile. Une autre solution : intégrer une scolarité en alternance, en intégrant un BTS ou bien un BUT avant la fin du premier trimestre, car il est possible de signer un contrat d’alternance jusqu’au mois de décembre."