FALC : l'information accessible à tous

Publication : 12 octobre 2021

Inscrite dans la loi de 2005, l'accessibilité de l'information pour les personnes en situation de handicap se développe, notamment grâce à une méthode européenne, encore peu connue, qui permet de rendre les textes compréhensibles par tous. Présentation de la méthode Falc (facile et à lire et à comprendre).

Adapter des textes

Conçue en 2009 pour les personnes déficientes intellectuelles, cette méthode est soutenue par l'Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) et l'association Nous aussi. Un Esat (établissement et service d'aide par le travail) de l'association les Papillons Blancs de Dunkerque, membre de l'Unapei, adapte des textes selon cette méthode. " Les documents que nous produisons sont destinés à tous, personnes déficientes intellectuelles, malvoyantes, enfants.... ", explique Émilie Beele, monitrice de l'atelier Falc, aux Papillons blancs.

Un travail en commun

L'atelier fonctionne grâce à une équipe de 10 personnes dont 8 travailleurs handicapés. " Les 8 travailleurs en situation de handicap ont été formés par l'Unapei, précise Émilie. Nous simplifions les documents que nous recevons des associations, des mairies, des entreprises. Tout au long du processus, nous travaillons ensemble. Lors des corrections, nous essayons de voir ce qui peut être amélioré. "

En langage accessible

Facilement repérable grâce à un logo, cette méthode permet d'adapter livrets d'accueil, règlements ou guides en langage simple et compréhensible. Elle compte une cinquantaine de règles à respecter : police sans empattements (Arial ou Tahoma), taille 14 minimum, avec de fréquents retours à la ligne... Le texte est complété par des pictogrammes. " On utilise des mots simples. Lorsqu'on emploie des mots compliqués, on les explique dans la phrase suivante et non à la fin du livre ou dans un glossaire, développe la monitrice. Une fois le texte simplifié, des personnes déficientes intellectuelles sont sollicitées pour le relire et donner leur avis. "

Une demande croissante

Si les documents adaptés sont pour la plupart écrits, la méthode permet de traduire tous types de documents : électroniques (sites internet), audio ou vidéo. " On peut aussi co-construire un texte directement avec l'organisme demandeur. C'est un gain de temps pour tout le monde. Le facile à lire prend du temps. Il y a l'aspect humain, le sens des mots qui n'est pas le même pour tout le monde. Adapter un texte peut demander une semaine pour un courrier d'une page et jusqu'à 6 mois pour l'adaptation de tous les documents d'un établissement : livret d'accueil, règlement de fonctionnement, contrat de travail..., conclut la jeune professionnelle.

Former et essaimer

L'atelier Falc a longtemps été le seul. Depuis quelques années, d'autres associations l'ont rejoint, dont deux ont créé un atelier (Yvelines, Drôme). L'Unapei assure des formations partout en France.