Sensible à l'air du temps, le styliste anticipe les tendances de la mode et imprime sa griffe aux vêtements et accessoires qu'il crée. Imaginatif et doté d'un bon coup de crayon, il est aussi en phase avec les réalités (économiques, techniques).

  • Salaire débutant
    2500€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Vêtements et accessoires sortent tous de l'imagination d'un styliste. De la pointe de son crayon naissent différents croquis qu'il assortit d'échantillons de tissus, de gammes de coloris, mais dont le choix n'est jamais laissé au hasard. Le styliste tient compte des tendances et anticipe le désir des clients, sans jamais perdre de vue les contraintes techniques que lui imposent le chef de produit ou le directeur artistique. Une fois le projet approuvé par ces derniers, le modèle est exécuté sur ordinateur. Le styliste travaille ensuite avec le modéliste pour réaliser le prototype du modèle. Il suit son produit tout au long de la fabrication. Assistant en début de carrière, le styliste peut évoluer et devenir directeur de création ou chef de produit s'il a des compétences en marketing. Savoir dessiner, saisir l'air du temps, faire preuve d'une insatiable curiosité sont des qualités indispensables pour exercer cette profession. Les débouchés se trouvent surtout dans le prêt-à-porter et les bureaux de tendances.

Les formations et les diplômes

Durée des études

Après le bac

2 ans pour préparer un certificat d'école de stylisme, éventuellement complété par le DSAA design, mention mode (2 ans). 3 ans pour le DN Made mention mode. 5 ans pour le diplôme de l'Ensad, section vêtement ou un diplôme d'école de stylisme.