< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

ingénieur / ingénieure process aval

Rattaché à une raffinerie ou à un centre de recherche, l'ingénieur process aval a pour mission d'optimiser le fonctionnement des raffineries. Ses objectifs sont les économies d'énergie, le respect de l'environnement, la qualité et le rendement.

  • Niveau minimum d'accès : Bac + 5
  • Salaire débutant : 3070 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Ingénieur/e procédés, Ingénieur/e procédés pétrole et gaz, Ingénieur/e procédés raffinage
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Énergie

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime faire des expériences,
    J'aime organiser, gérer,
    Je rêve de travailler à l'étranger

Le métier

Nature du travail

Transmettre aux opérationnels

Le pétrole remontant des puits n'est pas utilisable avant d'être purifié et transformé dans les raffineries. L'ingénieur process aval assure le suivi technique quotidien de plusieurs unités, en donnant des consignes de réglage et en contrôlant leur mise en oeuvre. Il transmet aux opérationnels des indications sur les pressions, les températures et les flux, dans un souci de rendement et de respect de l'environnement, de la qualité et de la sécurité.

Trouver des solutions

Il consigne les problèmes rencontrés au niveau de l'unité de production et réfléchit aux solutions adéquates, avant de les transmettre au service études qui procédera à des simulations. Certains ingénieurs process travaillent d'ailleurs uniquement en centre de recherche sur des projets d'amélioration à long terme, notamment dans le cadre de la construction d'une nouvelle raffinerie ou la mise en place de nouvelles spécifications.

Faire des économies... mesurées

À l'interface entre les différents services de la raffinerie, l'ingénieur process aval tente d'améliorer le résultat global de la raffinerie, notamment en visant un objectif chiffré d'économies à réaliser. Toute la difficulté est de mesurer les impacts des solutions préconisées, à la fois sur la production et sur l'environnement.

Compétences requises

Curiosité et rigueur

L'ingénieur process aval doit se montrer créatif et curieux pour mettre au point des solutions innovantes. En même temps, il doit savoir analyser les données avec méthode et rigueur. Il est aussi au fait des méthodes d'amélioration et des démarches qualité.

Le sens de l'humain

Il doit se montrer pédagogue afin de persuader ses interlocuteurs des changements dans les méthodes de travail qu'il faut mettre en place. À l'interface de nombreux services, l'ingénieur process aval a de nombreux interlocuteurs, d'autant plus qu'il peut travailler sur plusieurs sites à la fois. Organisé, il doit également être adaptable et savoir travailler en équipe. Ouvert d'esprit, inventif, il maîtrise en outre l'anglais, et fait preuve de ténacité. Il doit montrer des compétences en management.

Résistant au stress

Dans ce métier, les résultats du travail sont visibles avec les chiffres de production. Les succès comme les échecs se chiffrent vite en millions d'euros ou de dollars. Il faut donc pouvoir supporter ce stress.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Un rôle d'interface

En fonction de l'importance du groupe pour lequel il travaille, l'ingénieur process aval peut intervenir sur plusieurs sites d'une même raffinerie qui ressemble alors à une petite ville. Cela implique de se déplacer souvent et de jongler avec de nombreux interlocuteurs. Il travaille en lien étroit avec les exploitants de la raffinerie, en collaboration avec l'ingénieur d'exploitation, à l'interface des différents services.

Souvent à l'étranger

Avec seulement 7 raffineries en France métropolitaine, l'ingénieur process aval mène plutôt une carrière internationale lorsqu'il exerce sur le terrain. Qu'il soit en raffinerie ou dans un centre d'ingénierie, le travail s'effectue en équipe multiculturelle et la maîtrise de l'anglais s'avère indispensable.

Des horaires particuliers

Dans l'industrie pétrolière, l'heure d'exploitation coûte très cher, et les raffineries fonctionnent en continu. Les équipes se relaient donc sur le site, jour et nuit, pour maîtriser le moindre incident dans les plus brefs délais. Les odeurs peuvant être très fortes à certains endroits de la raffinerie, des équipements spéciaux peuvent être nécessaires.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

3070 euros brut par mois hors primes (secteur énergie).

Intégrer le marché du travail

Un secteur dynamique

Les principaux débouchés se trouvent au sein des grands groupes pétroliers (TotalEnergies, Shell, ExxonMobil, BP). Il y a aussi des opportunités dans les sociétés d'ingénierie sous-traitantes. Les industries pétrolières et parapétrolières continuent de recruter des profils techniques comme les ingénieurs process aval, et les jeunes diplômés y sont les bienvenus. Ils doivent parfois passer par une formation interne de plusieurs mois, mais se retrouvent ensuite rapidement sur le terrain, à moins qu'ils ne choisissent de commencer leur carrière en service études. Il est possible d'intégrer une entreprise comme TotalEnergies par la formation en alternance.

De nombreuses passerelles

Après ce poste technique, l'ingénieur process aval peut passer à l'exploitation, à l'instrumentation, à la maintenance ou encore à l'ordonnancement. Autant de fonctions qu'il pourra côtoyer au cours de ses premières expériences. Il peut également s'orienter vers la recherche s'il vient du terrain et vice versa : les chercheurs, après quelques années en centre de recherche, peuvent envisager de s'orienter vers la production. La mobilité interne est encouragée et valorisée. Ce métier est une excellente porte d'entrée dans le secteur industriel en général, et dans celui des hydrocarbures en particulier.

Accès au métier

Accès au métier

Le métier d'ingénieur process aval est accessible après un bac + 5.

Niveau bac + 5

  • Diplôme d'ingénieur spécialisé en énergies et procédés ; production et gestion de l'énergie...
  • Master en génie pétrolier-petroleum engineering

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.evolen.org

Informations sur les entreprises des hydrocarbures et des nouvelles énergies.

http://www.ifpenergiesnouvelles.fr

Institut français du pétrole.

http://www.ufip.fr

Union française des industries pétrolières.

http://www.shell.fr/careers/students-and-graduates.html

Shell France : page destinée aux étudiants et jeunes diplômés.